Parcours du Combattant, tout savoir !

Le parcours du combattant a vu le jour en 1915 pendant la première guerre mondiale en France. C’est George Herbert, créateur de méthode naturelle d’éducation physique, qui l’a créé sous le commandement du général Gouraud dans le but de renouveler l’instruction militaire de l’époque.

Cette nouvelle méthode d’entrainement a eu tellement de succès qu’il a presque intégré toutes les armées du monde. Mais le nom n’a été attesté que depuis 1963 et il a été même employé pour des jeux civils. Dans cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le parcours du combattant.

Qu’est-ce que le parcours du combattant ? 

parcours du combattant

Source : pixel-pixabay

Un parcours du combattant est un entrainement destiné au militaire qui consiste à braver une chaîne d’obstacles disposée tout au long d’un terrain. Ces obstacles sont espacés par des courses à pied plus ou moins longues. Contrairement à ce que pense la majorité des personnes, ce n’est pas une épreuve à passer pour devenir un militaire de rang, c’est un entrainement au sein de l’armée. Il est aussi appelé parcours commando ou parcours d’obstacle selon l’armée qui l’emploie. De ce fait, cela consiste à courir, à grimper, à ramper et à escalader.

Aujourd’hui, le parcours du combattant est accessible au grand public via à des jeux ou des évènements. Bien évidemment, les règles et les conditions ne sont pas les mêmes, de plus, le niveau des obstacles est très allégé par rapport à celui des militaires.

En France, le MUD day ou la frappadingue sont des exemples de parcours du combattant civil. C’est un genre de sport qui permet de s’amuser en famille ou en amis où l’esprit d’équipe et le dépassement de soi sont mis en avant.

Quel est le but du parcours du combattant ? 

pub bannière

Le premier objectif du parcours du combattant est naturellement de développer et d’entretenir les aptitudes physiques d’un soldat. Ce genre d’entrainement est tellement très pratique puisqu’il améliore non seulement le domaine physique, mais aussi la psychologie. En effet, cela permet au soldat de dépasser ses limites mentales et corporelles ainsi que de maîtriser les techniques militaires.

En outre, le parcours de combattant permet aux soldats de s’habituer aux situations rencontrées lors des missions effectuées. De plus, il s’effectue aussi en groupe, ce qui renforce le travail d’équipe, la coordination et la cohésion des militaires.

Pour le corps, il permet d’améliorer l’endurance, le système cardiorespiratoire, la force, les sens, le dépassement de soi et la discipline militaire. En général, c’est surtout la brigade de l’infanterie de l’armée de terre qui l’emploie pour ses soldats.

Quelles sont les différentes caractéristiques d’un parcours de combattant ?

Le parcours de combattant possède ses propres caractéristiques qui le différencient des autres entrainements.

Sa spécificité

escalade

Source : pixel

Comme disait auparavant, le parcours du combattant comprenait différent obstacle espacé de la course à pied dans un terrain donné. En réalité, il doit être composé d’au moins 20 obstacles dans un terrain de 500 mètres. Les obstacles peuvent être plus au moins longs.

Comme c’est aussi une épreuve de compétence physique et mentale, le soldat doit le terminer dans un délai précis, c'est-à-dire en moins de trois minutes et 15 secondes. C’est, en fait, une norme internationale à laquelle les armées doivent l’appliquer pour ses entrainements, s’ils l’emploient bien évidemment.

Les différents obstacles

rampe

Source : pixel-pixabay

Les 20 obstacles qui constituent le parcours du combattant sont :

  • L’escalade du mur

  • Le fossé

  • Les chicanes

  • L’espalier

  • La poutre horizontale

  • Le rail

  • Les poutres jumelées

  • L’espalier

  • Le passage à gué sûr des plots

  • Le ramper sous grillage ou sous barbelé

  • Le réseau à enjamber

  • L’échelle de corde

  • La poutre verticale

  • Le dessus dessous

  • La banquette et fossé

  • Le fossé

  • La table irlandaise

  • Le mur

  • Le fossé banquette fossé

  • Les tranchées successives

Comment réussir un parcours du combattant ?

entrainement militaire

Source : pixel-pixabay

D’abord, avant de commencer un parcours de combattant de type militaire, il faut avoir de certaines qualités physiques suffisantes. En effet, ce n’est pas tout le monde qui peut le faire puisque cet entrainement va pousser à bout les muscles, le souffle et le cardio. De ce fait, avoir des muscles puissants et un système cardiovasculaire robuste est nécessaire. Le système respiratoire doit aussi suivre le rythme et la force des deux précédents.

Ensuite, il faut avoir de l’explosivité, autrement dit avoir de bons réflexes et des réactions très vives. En d’autres termes, le changement ou l’enchaînement des mouvements (par exemple : sauter puis courir ou de sauter deux ou trois fois de suite) doit être très rapide et de manière explosive. En effet, chaque seconde compte dans ce parcours.

Enfin, il faut aussi avoir un mental d’acier, car même en ayant une condition physique excellente, si le mental ne suit pas, le stress ou la panique peut prendre le dessus. De ce fait, il faut avoir des pensées positives, une bonne psychologie et de l’esprit d’équipe.

Le prochain texte va vous parler de Comment devenir Pompier Militaire ?

Article suivant Comment devenir Pompier Militaire ?